Pendentifs en toupies Swarovski

Voici 4 pendentifs en toupies Swarovski 4 mm uniquement, et perles de rocaille.

 

 

 

Les 3 premiers pendentifs sont réalisés d’après le modèle « Breloque » du bracelet « Fraîcheur printanière » du livre « Eclatantes perles de cristal ».

Je n’ai pas utilisé des formes de perles différentes, uniquement des toupies 4 mm et ça convient très bien.

 

 

Ce 4ème pendentif est réalisé d’après la bague « bouquet de marguerites » du livre « CristaLigne 3 ». Donc je n’ai pas fait l’anneau de la bague, j’ai simplement ajouté 9 perles de rocaille pour transformer la fleur en pendentif. Ici aussi je n’ai pas utilisé des formes de perles différentes, uniquement des toupies 4 mm.

 

 

Pendentifs en verre dépoli

 

Je me suis confectionné plusieurs bijoux à partir de morceaux de verre dépoli rejetés par la mer.

Pour les deux premiers j’ai utilisé la technique du macramé.

 

J’ai suivi : ce tuto vidéo

Pour ce morceau de verre j’ai utilisé 4 fils. (fil Lizbeth taille 20 couleur 664)

 

 

 

Ici j’ai suivi le même tuto : ICI

Pour ce morceau de verre j’ai utilisé 3 fils. (fil Lizbeth taille 20 couleur 664)

 

 

 

Pour ce pendentif j’ai utilisé un morceau de pâte Fimo blanc nacré, en prenant l’empreinte sur le haut de la pierre et en passant le morceau de pâte au four SANS le morceau de verre. Puis, une fois cuit, je l’ai collé sur le verre avec de la super glue.

 

 

 

Sertir une pierre avec du plastique thermoformé

 

J’ai la chance d’avoir un père qui fait de la plongée sous-marine et qui rapporte à sa fille ses petits trésors. Cette fois il m’a rapporté « un oeil de Sainte Lucie » trouvé dans les profondeurs en Corse. Un vrai de vrai, pas de ceux achetés en boutique de souvenirs. J’ai eu envie de le porter en pendentif, sans l’abîmer (pas question de le percer ou de le coller). J’ai donc eu l’idée d’utiliser du PETG incolore et de le thermoformer pour sertir la pierre.

 

 

Pour sertir ma pierre j’ai eu besoin de :

Une pince (sorte de longue pince à épiler) : pour tenir le plastique + la pierre, d’une main.

Une spatule : pour rabattre le plastique de l’autre main et pas se brûler les doigts.

Un morceau de fil de fer épais : pour percer le plastique à chaud, à la fin.

Un pistolet chauffant (celui qu’on utilise pour faire fondre la poudre à embosser) : pour ramollir le PETG. J’ai bloqué le pistolet grâce à une pince flexible de photographe, mais vous pouvez le bloquer autrement, avec quelque chose de lourd sur plusieurs livres par exemple. On a besoin d’utiliser ses 2 mains donc on ne pourra pas tenir le pistolet.

Un morceau de PETG incolore : n’utilisez pas un autre plastique qui pourrait rétrécir, brûler, buller, noircir, fondre, coller à la pierre, jaunir à long terme… Le PETG est un plastique réservé au thermoformage.

Un petit anneau en métal : pour suspendre le pendentif.

Le patron de la forme à découper dans le plastique (voir image en dessous).

Et la pierre évidemment ! Une vraie pierre ou coquillage, pas de plastique surtout.

 

 

Voici le patron à adapter selon votre pierre :

 

 

Le rouge correspond au diamètre de la pierre (ça sera la partie au dos du pendentif).

Le violet correspond à la partie non pliée qui sera percée pour passer le pendentif sur une chaîne.

Les parties bleues correspondent à l’épaisseur de la pierre et seront rabattues pour maintenir la pierre.

 

Voici comment faire :

Découpez votre patron dans du papier et testez ce modèle en papier sur votre pierre pour voir si ça l’englobe bien.

Placez le patron sur du PETG (bloquez avec un petit morceau de scotch) et coupez tout autour avec un cutter et une paire de ciseaux (c’est encore mieux si vous avez un cutter à ultrason).

Placez la pierre sur le morceau de PETG découpé, tenir le tout d’une main avec la pince. Protégez la pierre (entre elle et la pince) avec un petit morceau de papier. Tenez la spatule de l’autre main et faites chauffer le pistolet au plus bas niveau (niveau 1 sur le mien) pour ne pas faire éclater la pierre ou le coquillage. Placez les petits morceaux à rabattre, sous la chaleur, un à un, et pliez les avec la spatule.

On peut recommencer en chauffant les petits morceaux pour mieux les rabattre si besoin.

Pour créer le trou : chauffez le fil de fer épais, sous la plus forte chaleur du pistolet, et percez le petit morceau de PETG froid qu’il reste (en violet sur le patron).

Passez un petit anneau en métal dans ce trou, et voilà !

 

 

Si un jour je veux faire autre chose avec l’oeil de Sainte Lucie, je pourrai faire ramollir le plastique une nouvelle fois et retirer la pierre tout simplement.

 

Grâce au plastique transparent je peux voir le dos de ma pierre :

 

Pendentif rose violette

 

Pour réaliser ce pendentif j’ai utilisé :

24 toupies Swarovski violettes transparentes

une petite rose en métal violet

des perles de rocaille

du fil de nylon

un petit anneau en métal argenté

 

 

Modèle de la forme « mini boule » trouvé dans le magazine « Idées créations bijoux et perles » numéro 1 (juin/juillet 2005), page 16.

(L’idée d’ajouter une rose en métal vient de moi).