Robe simplicity en wax jaune

J’ai cousu une nouvelle robe qui comporte 14 pièces différentes à découper et assembler.

J’ai modifié deux choses : j’ai retiré 15 cm aux manches et j’ai surpiqué le ras de col (en plus de la surpiqure à 2,5 cm).

Tout le reste est exactement comme indiqué dans le tuto.

 

 

 

 

 

 

Tissu wax : marché de Wilson à Reims (vendredi matin)

2 boutons : brocante

Patron trouvé dans le « Tendances couture » de Simplicity, numéro 41 (modèle 15 de la page 12)

 

 

Robe à poches en wax bordeaux

J’ai cousu cette robe dans un tissu wax bordeaux à fleurs jaunes et noires.

C’est une robe facile à coudre et en plus elle a des poches !

Les recommandations proposaient un tissu ferme, quoi de mieux que le wax ?

Le tutoriel indiquait de coudre plusieurs endroits « à la main », je n’ai rien écouté et j’ai tout fait à la machine et ça convient très bien !

Il demandait également de ne pas surpiquer la parementure d’encolure, je n’ai pas compris pourquoi car ça semblait évident qu’il fallait le faire, alors je l’ai surpiqué et c’est bien mieux !

 

 

 

 

 

Tissu wax à motif « Ahuodi Pankassa » : Marché de Wilson (vendredi matin à Reims).

Patron trouvé dans le magazine « Burda Style », numéro 138, de Juin 2011.

Modèle : Robe 107 B.

 

Top à volants jaune

J’ai cousu une nouvelle fois le « top à volants » (voir le premier ici)

Je ne vais pas vous reparler du patron (que j’aime beaucoup), mais plutôt du tissu.

Ici j’ai utilisé de la double gaze de couleur jaune (pas curry ou moutarde). Un vrai jaune qui fait bien été !

C’est la première fois que je couds de la double gaze. Pour moi c’est vraiment le tissu de mes bavoirs quand j’étais bébé jusqu’à tard dans l’enfance, alors la vision de ce tissu m’a toujours fait penser à ça !! Mais à force de voir de belles réalisations sur les blogs, j’ai commencé à voir ce tissu autrement et à vouloir tester. Le prix aide bien et en plus c’est du 100% coton, donc de quoi être à l’aise en été.

A la machine je trouve qu’il faut aborder la double gaze vraiment différemment en comparaison avec du coton simple. Le côté « double » et « froissé » du tissu donne du gonflant, et la trame très lâche est un peu fragile si il faut découdre quelques points.

Au moment de couper le patron il n’y a pas non plus la même précision que sur du coton simple.

Mais à porter c’est très très agréable et extrêmement léger. Le tissu tient également très bien au lavage.

 

 

 

Tissu : double gaze de coton jaune de chez « Les coupons de Saint Pierre ».

Patron : Top A du magazine fait main pas à pas, numéro 374, de mars 2013.