Moules en plastique pour fabriquer ses savons

 www.mycutefood.com propose des moules en plastique (PETG) thermoformé.

Ces moules sont adaptés au contact cosmétique (et alimentaire).

Tous les moules du site peuvent être utilisés pour couler vos savons maison. 

Le site propose une catégorie spéciale « formes pour savons » car ce sont de grosses formes.

savon-cigale-moule-thermoforme.jpg

Vous pouvez lire le mode d’emploi ICI

 

moule-savon-cigale.jpg

moule-savon-camee-bijou.jpg

www.MyCuteFood.com

Henné pour brune

henne-pour-brune.png

Voici le mélange que j’utilise pour colorer mes cheveux en ton sur ton. Cette coloration a pour but de recouvrir les quelques cheveux blancs quand on en a pas encore énormément. Vous obtiendrez la couleur finale le lendemain de la pose, car l’indigo foncera encore un peu en s’oxydant.

 

La photo que vous voyez a été prise juste après la pose. J’ai essayé de faire un avant / après mais c’est impossible de voir la différence en photo. Il y a une légère différence : le résultat est un peu plus foncé (mais beaucoup de mes proches ne remarquent rien) et il y a un léger reflet roux (mais j’en ai déjà un sans coloration). Les cheveux blancs sont recouverts et sont roux-brun, le reste des cheveux bruns sont brun-chocolat. 

Les semaines suivantes, avec les lavages, les cheveux sont moins foncés mais les cheveux blancs sont toujours autant recouverts.

henne-pour-brune.jpg

Voici le mélange que j’utilise : 50 g de henné du Rajasthan (ou Tazarine) + 50 g d’indigo.

J’ai les cheveux mi-longs (aux épaules), vous pouvez donc en utiliser moins ou plus selon votre longueur en gardant toujours 50 % / 50 % pour obtenir ce résultat. Pour une grande quantité de cheveux on peut rallonger le mélange avec du henné neutre une fois les « 50% henné du rajasthan + 50% indigo » mélangés.

Vous pouvez poser ce mélange sur cheveux mouillés ou secs, peu importe, le résultat sera le même. Cependant, c’est vraiment plus simple sur cheveux mouillés et ça permet d’utiliser ce mélange en totalité, sans avoir besoin d’en faire d’avantage (sur cheveux secs il en faut toujours un peu plus car ça glisse moins bien). MAIS il faut le faire sur cheveux non-gras. C’est à dire que si vous avez les racines un petit peu grasses au moment de la pose, la couleur ne se fixera pas sur la racine. Il faut donc avoir les cheveux qui n’ont pas reçu, juste avant la pose, de produit de lissage de type huile ou masque gras. ET je recommande de faire un shampoing avant la pose pour avoir les racines bien nettes.

Voici la préparation pour ce mélange : je verse de l’eau chaude (ne pas la faire bouillir) sur les 50 g de henné du Rajasthan et je touille (avec objet en bois, plastique ou verre, pas de fer) pour obtenir une pâte souple, pas trop liquide ni trop épaisse. Je laisse reposer cette pâte entre 3h et 8h (selon vos possibilités) avec un film plastique sur le dessus. Vous pouvez par exemple le faire la veille pour le lendemain matin ou le matin pour le soir. Laisser reposer le henné permet à celui-ci de bien prendre et de mieux fixer votre coloration. Si vous ne le faites pas, vous allez avoir une coloration châtain clair/roux sur vos cheveux blancs, et non brun/roux.

Ensuite, ajouter à cette pâte les 50 g de poudre d’indigo + de l’eau chaude (option : + un bouchon de glycérine pour permettre un démêlage simplifié).

On pose sur les cheveux tout de suite après.

Suivez bien les recommandations ! Il ne faut pas faire reposer l’indigo, jamais !

materiel-pose-du-henne.jpg

Appliquez un peu d’huile sur votre front pour ne pas colorer votre peau (le henné n’accroche pas quand il y a du gras).

Pour poser le mélange il faudra protéger ses mains avec des gants en plastique pour ne pas les colorer. Je fais la pose au dessus de journaux en papier pour ne pas tâcher le bac de douche. On masse bien partout pour recouvrir tous les cheveux. (Pensez à porter un vieux t-shirt!).

henne-tete.jpg

Et on recouvre avec du film étirable !

On laisse poser 3h00. Pas plus car vous avez de l’indigo, ce n’est pas du henné simple.

On rince bien tout (soit sous la douche si vous n’avez pas peur de la boucher) soit d’abord dans un seau. 

 

Si vous avez ajouté de la glycérine, vous allez pouvoir démêler vos cheveux avec une brosse sous la douche, puis les sécher directement sans les laver (car vous avez fait un shampoing avant l’application de la pâte sur vos cheveux). Ainsi la couleur tiendra mieux car la couleur aura le temps de bien prendre jusqu’au prochain shampoing. En séchant vos cheveux ça va sûrement tâcher la serviette mais ça se lave bien en machine à 60/90°c.

sidr.jpg

Pour les jours suivants (sur 2/3 jours ou plus), ou bien pour juste après si vous avez vraiment envie de relaver :

Avec de la poudre de sidr :

Avec du shampoing normal c’est possible mais ça va beaucoup dégorger. Avec le sidr ça va mieux se fixer et presque pas dégorger. 

sidr-eau.jpg

Pour laver avec du sidr : on ajoute de l’eau sur la poudre et on mélange.

On pose ce mélange sur les cheveux et on masse, puis on ajoute de l’eau sur les cheveux, et on masse, puis on ajoute de l’eau, et on masse, puis on ajoute de l’eau, et on masse etc… ça va gonfler un peu dans les cheveux et « mousser légèrement » comme un produit lavant pâteux. Puis on rince tout. Et brosser ses cheveux sous la douche pour éliminer les résidus de poudre de sidr.

Par contre, durant une semaine, séchez bien vos cheveux juste après la douche pour ne pas que ça dégorge sur vos vêtements.

Je dois laver mes cheveux tous les jours, mais si vous pouvez faire votre shampoing moins souvent, ça sera parfait pour bien fixer le henné.

………….

Pour les femmes qui ont beaucoup de cheveux blancs, la méthode ne sera pas la même : il faudra poser sur les cheveux 100 g de henné du Rajasthan (ou Tazarine) durant 3h à 6h (ça va permettre d’accueillir la couleur). Ensuite laver le tout puis faire la pose de la couleur comme indiqué ci dessus soit 50% henné du rajasthan + 50% indigo pour un brun ou alors 100% indigo pour un noir très foncé. 

…………

J’achète le henné, l’indigo et le sidr ICI les produits sont d’une très belle qualité, bien meilleure que chez Aroma-Zone (même si j’adore cette boutique). Les poudres sont très fines et la pose est très facile.

N’hésitez pas à me poser vos questions en commentaire ou ajouter vos astuces !

 

Recette après-shampoing facile

Voici la recette de l’après-shampoing que j’utilise tous les jours :

recette-apres-shampoing-maison.jpg

(vous pouvez récupérer un flacon du commerce pour conserver votre après-shampoing maison)

Phase A :

– 5 g d’huile de coco

– 4 g de beurre de karité (ou autre beurre que vous aimez)

– 13 g de conditionnant BTMS

Phase B :

– 175 g d’eau minérale

Phase C :

– 40 gouttes de conservateur Cosgard

– 100 gouttes de fragrance cosmétique Moorea ou autre (facultatif)

(certaines recettes indiquent plus de gouttes pour la fragrance cosmétique mais 100 ça me convient pour une odeur douce et c’est plus économique)

La recette :

Chauffer au bain-marie la phase A.

Chauffer la phase B (sans faire bouillir).

Verser B sur A. Mélanger à l’aide d’un petit fouet.

Faire refroidir dans un bol d’eau froide en continuant à mélanger.

Ajouter C et mélanger.

Voilà !

………………………………………..

Pour la fragrance cosmétique j’utilise celle que je préfère, à vous de voir celle que vous souhaitez utiliser.

Pour le beurre de karité et l’huile de coco, achetez les chez aroma-zone OU dans une boutique de produits africains. L’huile de coco est souvent en flacon en verre et le beurre de karité s’achète en sachet (au poids parfois). Le beurre de karité blanc, sans odeur ou avec une bonne odeur de type « nature et découverte » ou pharmacie à 20€ le mini pot c’est de l’arnaque et ce n’est pas le meilleur !! Votre beurre de karité doit être jaune et avoir une forte odeur (et être pas cher !). 

 

Réaliser un macérat huileux : DIY

Je réalise depuis peu mes macérats huileux (grâce aux conseils de mon amie Maureen).

Je vais vous montrer ici comment je réalise mon macérat de calendula (que vous achetez sous le nom « d’huile de calendula » dans le commerce). Les macérats huileux se fabriquent à peu près tous de la même manière.

Voici donc mes belles fleurs de calendula (graines bio) :

calendula-macerat-.jpg

Je les coupe en fin de journée (moins humide) et je les dépose sur un filet pour les faire sécher :

calendula-sechees.jpg

Voici ce que ça donne après quelques semaines en pleine chaleur au garage :

calendula-macerat-fleurs-sechees.jpg

Certaines personnes les mettent directement en bocal sans les faire sécher. Je préfère les faire sécher pour éviter au maximum le risque de moisissure qui pourrait apparaitre au dessus du bocal au bout d’un mois.

Je les mets dans un bocal :

realiser-un-macerat.jpg

Je recouvre le tout d’huile (l’huile que vous voulez, tournesol pour moi ici) et je vais attendre que ça macère au moins 1 mois. Ne pas oublier de noter la date sur le pot!

macerat-huileux.jpg

Ensuite il suffira de filtrer l’huile à l’aide d’un filtre à café pour pouvoir utiliser le macérat pur ou dans des préparations cosmétiques.

L’huile se conserve bien, on pourra ajouter une goutte de vitamine E pour la conserver encore mieux.

Vous pouvez utiliser l’huile de votre choix : tournesol, olive, sésame, amande douce, abricot…

On peut réaliser beaucoup de macérats huileux différents : en utilisant différentes huiles et en utilisant différentes plantes.

J’ai déjà essayé avec :

Mélisse (non sèche) + huile d’olive : apaisant et anti moustique

Paquerette (non sèche) + huile d’olive : tenseur

Vanille en gousse + huile d’abricot : ça sent terriblement bon

Carotte (rapée et séchée) + tournesol : éclat du teint

Différentes poudres + huile d’abricot : pour préparations cosmétiques

Certaines plantes perdent beaucoup de leurs propriétés quand elles sont séchées, se renseigner donc sur plusieurs sites internet ou dans certains livres pour vos préparations.

Dans certains livres et sur certains sites ils indiquent qu’on peut laisser macérer au soleil « cette plante » et ne pas le faire pour « cette autre plante », à vous de voir. Dans le doute je ne mets rien au soleil pour le moment! (puis chez moi il est pas souvent là) 😀

 

Fabriquer sa poudre d’ortie

Sur aroma-zone ils vendent de la poudre d’ortie… et pourquoi pas la fabriquer soi-même ?

Récoltez vos branches d’orties avec des gants et loin de la fréquentation des chiens, chats, voitures…

Attachez les branches la tête en bas et faites sécher.

recolter-ortie.jpg

Dans un deuxième temps, prélevez les feuilles à l’aide de gants. Elles sont encore humides, il faut donc les laisser sécher dans une pièce chaude.

ortie.jpg

Une fois bien sèches (elles doivent se casser toutes seules entre les doigts) on peut les réduire en poudre!

Le mieux est d’utiliser un moulin à café électrique.

ortie-en-poudre-maison.jpg

Voici la quantité obtenue avec le bouquet que vous voyez plus haut. (c’est un bol d’une taille classique).

Si vous n’avez pas de moulin à café électrique, un petit mixeur ou un mortier peut convenir. Mais ce n’est pas nécessaire d’avoir de la poudre pour chaque préparation. Pour infuser l’ortie, on peut tout simplement plonger les feuilles directement dans l’eau.