Robe « roses » au point de croix

J’ai brodé cette robe « haute couture jardinage » 🙂 sur une toile Aïda 7 pts beige chiné que j’avais en stock.

C’est une grille de la créatrice Alena Koshkina, tout comme : cette grille que j’avais déjà brodé.

Vous pouvez la retrouver dans certaines boutiques françaises en ligne car malheureusement nous ne pouvons pas l’acheter directement à la créatrice ukrainienne en ce moment.

 

 

Je n’ai pas brodé la bande de boutonnage sur le devant du corset, laissant ainsi penser que le corsage doit se nouer au dos. Je trouvais que ça faisait plus chic, et moins vintage.

Je n’ai brodé que la robe, car en effet, la grille comporte beaucoup de détails : un cadre, des décorations, des ornements très jolis, mais je voulais uniquement retenir le côté nature de la robe, qu’on ne voit qu’elle !

 

 

Je vous montrerai ce que j’en fais quand ça sera réalisé 😉

 

Broderie au ruban « les roses »

Broderie au ruban sur le thème des roses.

J’ai brodé un tissu en lin gris que j’avais eu lors d’un troc (il est déjà brodé en gris comme vous pouvez le voir). Je ne sais pas encore ce que je vais en faire exactement.

 

 

Les points réalisés sont :

Pour la grosse rose du centre : point droit surjeté (au ruban de satin) et point de noeud (au ruban de satin).

Pour les autres petites roses : roses en ruban torsadé (rubans de satin).

Pour les feuilles : point passé plat (4 brins de coton mouliné vert)

 

J’ai dessiné les feuilles au stylo Pilot Pen Frixion (effaçable au fer à repasser), on en trouve dans tous les supermarchés.

 

Pour la broderie au ruban j’ai utilisé les aiguilles spéciales pour broderie au ruban de la marque Bohin.

 

 

 

Caramels pomme de terre / coco

Aujourd’hui je vous propose une recette de caramels très moelleux à la pomme de terre et au lait de coco. C’est une recette sans lactose. Ces caramels ne collent pas aux dents et conviennent aux gens qui portent un dentier par exemple. Je ne sors pas cette idée de pomme de terre de mon cerveau fou, j’ai adapté une recette d’un très vieux livre pour en faire une recette sans lactose.

 

 

Ingrédients pour environ 50 petits caramels :

Une briquette de 200 ml de lait de coco à mélanger à 175 g d’eau. (Divisez ce mélange liquide en 3 verres de 125 g)

150 g de pomme de terre cuite, en purée bien fine. (Pesez 170 g de pomme de terre crue épluchée pour être sûr d’avoir le bon poids de purée cuite).

250 g de sucre de canne

40 g de margarine végétale

Une pincée de sel

 

Dans une casserole mélangez la purée de pomme de terre, le sel, le sucre, la margarine et un verre de 125 g du liquide coco + eau. Chauffez à feu moyen et remuez sans arrêt. Quand le mélange s’épaissit (environ 10 minutes après le premier gros bouillon), sortez la casserole du feu et versez un deuxième verre de 125 g du mélange liquide, remettez sur le feu et mélangez sans arrêt. Une fois encore, quand le mélange s’épaissit, retirez du feu, versez le dernier verre de 125 g de liquide, remettez sur le feu et remuez sans arrêt. Il va falloir remuer environ 25 minutes après le premier gros bouillon qui reprend. Il faut arrêter le feu quand le caramel se détache du fond de la casserole et qu’il est impossible de continuer à poursuivre la cuisson (au risque de tout brûler). Vous allez le voir très clairement quand ça arrivera.

 

(Pour remuer j’ai utilisé une fourchette, puis une spatule à la fin quand ça devient bien épais)

 

Versez le mélange chaud dans un tout petit plat chemisé de papier sulfurisé (on aura ainsi une bonne épaisseur pour couper des bonbons dedans), je pense que ça peut convenir dans le fond d’un moule à cake également. Mettez le plat au frais. Quand le caramel est bien froid, coupez au couteau des bandes puis des morceaux dans ces bandes, et emballez vos bonbons dans des rectangles de papier sulfurisé pour les présenter en bonbon.

 

 

On obtient un bonbon très moelleux qui fond très rapidement en bouche, le goût de coco se sent bien sans être trop présent.